Kora (Mali)

kora 01.JPG

kora 02.JPG

Kora (Mali)

http://sanza.skynetblogs.be/archive/2017/03/27/tefaf-maastricht-2017-jean-michel-renard-instruments-de-mus-8713480.html

Collection Jean-Michel Renard (tefaf-maastricht-2017)

Publicités

Cordophone – Cithare sur bâton (A classer)

2 nouvelles Cithares sur bâton (voir aussi partie: http://africamusica4.skynetblogs.be/post/3636106/cordophone–cithare )

L’instrument  est formé d’un bâton ou d’une barre (porte cordes), surmonté d’une ou deux cordes, pourvu d’un résonateur externe en calebasse évidée et tronquée attaché à la partie inférieure du porte cordes.

Ce genre de cithare se retrouve essentiellement en R. D. du Congo, au Rwanda, au Burundi et en Tanzanie. Importée en Afrique de l’est via Madagascar, l’origine  indienne de cet instrument est probable; cette cithare, en effet semble une réplique de la « vinâ » sous sa forme la plus primitive.

Cet instrument est généralement joué en soliste et accompagne généralement les chants. L’exécutant, assis ou debout, tient le « bâton », transversalement de manière à ce que l’ouverture de la calebasse s’applique contre sa poitrine; le chevillier est légèrement incliné vers le sol.

 

HPIM1456

Source: Editions Grands Lacs  – BABIRA (p. 104) – 1947 – photo de Soeur Constance Marie

Légende: Joueur de nzenze

Pays: R.D. du Congo – région du Kivu

Fb/1456


HPIM1462

Source:-

Légende: –

Pays: R.D. du Congo – Uele (mangbetu)

Fb/1462


cith01acith01CITHARE sur BATON 
Nom vernaculaire: luzenze
Ethnie: Luba
Pays: R.D. du Congo
Dimension: ~ 60 cm
Matériau: bois, fibres – la calebasse de résonance manque

Chez les Luba: le nom de la calebasse = kiphulu, bois = mutondo. Ce genre de cithare s’emploie seule en chantant.

fb/cith01 & cith01a

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

cith02

cith02a

CITHARE sur BATON 
Nom vernaculaire: luzenze
Ethnie:
Luba
Pays: R.D. du Congo
Dimension: ~ 57 cm
Matériau: bois – la calebasse de résonance manque

fb/cith02 & cith02a

kora complément

Le bolon est un instrument basse comportant entre 2 et 4 grosses cordes de cuir, on utilise sa caisse aussi comme percussion et certaines ethnies usent d’un plectre fait d’un morceau de branche. C’est un instrument de puissance, utilisé durant les guerre, c’est le bolon qui rentrait le premier dans les villages vaincus. Certains groupes modernes l’utilise comme une contrebasse.( voir une video sur YouTube mot clef: bolon).

Le dosongoni est l’instrument des chasseurs (doson) il comporte lui 6 cordes fines en 2 rangs parallèles, il est plus leger et comporte 2 antennes courbes reliées au manche, comme le bolon il est muni d’un bruiteur. C’est un instrument « casté ». Interdit au profane, il sert à chanter les louanges des chasseurs mytiques, les épisodes de chasses glorieuses… C’est dans les années 70 qu’un chasseur doson  fameux a désacralisé l’instrument pour une utilisation profane: le kamelengoni ou le « ngoni des jeunes » par opposition au « ngoni des chasseur » dosongoni interdit.

Le kamelengoni connait depuis un grand succés au mali, il peut avoir beaucoup plus de cordes (j’en ai un qui en a 14) et sert d’accompagnement à divers type de musique chantées: Oumou Sangare, Filifin, Nahawa Doumbia…et utilise souvent des mécaniques à la places des liens de cuirs traditionnels.

Il existe un autre instrument de chasseur cest le simbi. Il comporte 7 cordes sur un seul rang , et celle-ci peuvent être de métal. Ses antennes sont droites non liées au manche comme la kora.

Ces instruments se trouvent essentiellement dans les pays de l’empire mandingue: Mali, Burkina,Guinées, Senegal..

Voila donc quelques infos en ma possession, je sais que d’autres instruments similaires existent  plus Sud en Côte d’Ivoire, Ghana et Sierra Léone sous le nom de kori mais il semblent qu’ils y soient aujourdhui bien moins présent que dans le Mande.
Informations de Paco Masia
 

Cordophone – Luth

·      LUTH:

Le luth est un instrument à manche dont les cordes sont pincées à l’aide des doigts ou d’un plectre (des luths à archet ont existé ?). « Il consiste en une caisse de résonance et un manche. La ou les cordes sont tendues , sur ou à travers un chevale, de la base de la caisse à un point du manche. La longueur vibrante de la ou des cordes peut être modifiée par pression ou effleurement latéral des doigts ou des ongles ». p21

On peut classer les luths en deux grands familles:  les luths à manche court si le manche est plus court que la caisse de résonance et les luths à manche long, ou la proportion est inversée.

Ses origines sont orientales; elles remonteraient au II ème millénaire avant J.C. des luths à manche long est attestée en Mésopotamie. ensuite en Egypte de la XV ème à la XVIIème dynastie.

 

En Afrique noire on on retrouve ce type d’instrument dans les pays d’Afrique occidentale ou l’influence islamique c’est fait le plus fortement sentir. Il ne faut pas oublier que « luth » est le nom occidentalisée de l’arabe « ud », son  origine est donc orientale.
D’autre part, dans son ouvrage sur les (cordophones du Congo-Belge et du Ruanda-Urundu – 1960), J. S. Laurenty, ne mentionne la présence d’auncun luth dans ces régions d’Afrique centrale.
La plupart de ces luths africains sont d’une facture primitive, mais ils représentent avec la harpe-luth « kora », l’instrument privilégié des griots des pays tels que le Sénégal, le Mali, le Niger… .
Au Sénégal le luth est l’instrument privilégié des griots. il porte le nom générique de khalam qui est un type de luth très répandu dans les différentes populations sous diverses appellations: diassaré, koni, ndéré… et molo ou luth monocorde, que l’on joue seul ou accompagné d’un autre khalam à plusieurs cordes, pour accompagné des chants et des récits puisés dans la tradition orale mais aussi dans des situations modernes.
Le manche de forme cylindrique en bois traverse la table d’harmonie recouverte d’une peau lacée à la caisse de résonance par des fibres végétales.

.

Classement

Cordophones simples ou cithares

  • cithare sur bâton
  • cithare en radeau
  • cithare en cuvette (berceau, chéneau, bouclier)
  • cithare sur planche (table)
  • cithare sur caisse
  • cithare sur tuyau (tubulaire)

Cordophones sur arc(s)

  • arc musical
  • pluriarc
  • harpe (arquée, coudée, angulaire, fourchue, à cadre)
  • harpe-cithare (mvet)
  • harpe-luth (kora)
  • arc en bouche
  • arc en terre

Cordophones à bras

  • lyre

Cordophones à manche

  • luth
  • vièle
  • guitare ?

Source de cette classification: Laurent Aubert Planète musicale; Instruments de musique des cinq continents, 1991– Musée Ethnographique de Genève.